Ambassadeurs sont diplômés de l’IMPEQ

Ambassadeurs sont diplômés de l’IMPEQ

 » Une personne bien soutenue peut changer le monde « , cite Dr Julia Seibert (Pain pour le monde) au symposium de la troisième cohorte du programme de maîtrise  » IMPEQ « , le prix Nobel de la paix Denis Mukwege. Akvira Siberi Kivatsi, diplômée de Master, ajoute :  » En tant qu’étudiantes de l’IMPEQ, nous avons reçu un grand soutien. Maintenant, il faut passer à l’action ! »

De grands espoirs, idées et visions sont dans l’air en cette journée du 30 juillet 2019. 20 diplômés d’Afrique subsaharienne recevront leur certificat pour la réussite du Master international  » Educational Quality in Developing Countries  » (IMPEQ) au Otto-Friedrich-Universität Bamberg. Parmi eux, les ambassadeurs du réseau Ernest Nkurunziza et Meschac Karhakabire Vunanga. Avec leurs camarades de classe, ils peuvent se remémorer deux années instructives et intensives au cours desquelles ils ont poursuivi leurs études, en plus de leurs activités professionnelles et de leurs défis personnels :  » Deux étudiantes sont devenues mères pendant cette période et trois des diplômées ont dû quitter leur pays à cause de la guerre et s’enfuir « , rapporte la professeure Annette Scheunpflug, fondatrice du programme et membre du Conseil de GPENréformation. Mais :  » Nous avons grandi ensemble en très peu de temps pour former une équipe folle et nous nous sommes échangés, aidés ! Et la professeure Annette Scheunpflug et sa chaire nous ont soutenus avec des offres et des solutions individuelles « , rapportent les anciens étudiants.

Les diplômés présentent les résultats sous forme de courtes conférences et d’affiches. Suggestions pour la réorganisation des cahiers de travail utilisés depuis 46 ans ( !) pour l’enseignement de l’anglais en RD Congo, idées, comment réduire la proportion effrayante de 80% d’élèves à Madagascar, qui terminent l’école primaire sans pouvoir de lecture de base, l’appel fort pour aborder enfin les inégalités et l’injustice entre les sexes ainsi que de nombreux autres résultats de recherche sont présentés.

Il est maintenant temps pour les diplômés de mettre en pratique ce qu’ils ont appris, de suivre les visions qui ont été développées et de travailler activement à améliorer la qualité de l’éducation dans les écoles en Afrique – et peut-être aussi dans le monde entier ! – à utiliser. GPENréformation leur souhaite à tous beaucoup de force, de succès et la riche bénédiction de Dieu.


Le Master international  » Educational Quality in Developing Countries  » est offert par la Chaire d’Enseignement Général de l’Université de Bamberg, dirigé à Bamberg et à l’Université Protestante du Rwanda à Butare et sponsorisé par Brot für die Welt. La quatrième manche débutera cette année. De plus amples informations sont disponibles sur le site web.