GPENréformation  » flashes  » au Kirchentag !

GPENréformation  » flashes  » au Kirchentag !

 » Avec toi, je me sens chez moi, avec toi, je peux être comme je suis, comme je le pensais et parce que personne ne se moque de moi… ! »*

Même quelque temps après le « Kirchentag » protestant allemand, qui a eu lieu du 19 au 23 juin 2019 à Dortmund, en Allemagne, il ne prend qu’une seule ligne – et déjà les tampons, les doigts claquent des doigts, les hochements de tête et les fourmillements dans le ventre reviennent.

Près de quarante étudiants du Theodor-Fliedner-Gymnasium Düsseldorf et du Evangelisches Gymnasium Meinerzhagen se sont réunis avec leurs professeurs et employés du département d’éducation de l’EKD pour interpréter la chanson « Was für ein Vertrauen » (Quelle confiance) écrite par le professeur Jens Seipolt et Tobias Petzoldt (Evangelische Hochschule Moritzburg) en mob flash.

Après une courte répétition, tout le monde s’est rendu au centre-ville de Dortmund. Le groupe s’est dispersé dans les environs ; attendez un moment, agissez discrètement ; soudainement, un applaudissement commence ; et puis….. :

 » …Quelle confiance, je peux te faire confiance, je peux construire sur toi, te regarder dans les yeux, tu me tiens dans tes bras, rester en sécurité et je peux façonner, bien sûr déployer… ! »*

De plus en plus de chanteurs s’y joignent, de nouvelles voix et de nouveaux rythmes entrent, les passants s’arrêtent, écoutent et s’émerveillent.

 » …Parce qu’on peut compter sur vous, c’est génial, non… ? »*

Le chant s’arrête brusquement ; les participants se regardent :

 » …C’est pourquoi, ici et maintenant, avec tout le monde, je me laisse tomber ! »*

Aveugles, les « flash mobbers » se laissent tomber dans les bras d’un autre chanteur. Le public applaudit, les artistes se réjouissent les uns les autres – quelle confiance !

Please activate JavaScript to view this video.
Video-Link: https://youtu.be/D2NLVYTrPJk

Un grand merci à Tobias Petzoldt pour les paroles merveilleuses, qui non seulement expriment le sentiment de pouvoir faire confiance à des mots merveilleux, mais qui peuvent être vécus dans la performance avec des étrangers ; au Prof. Jens Seipolt pour la musique passionnante, les grandes « mises en scène » et la communication stimulante à l’approche du Kirchentag ; aux professeurs engagés Elisabeth Bänsch, Johannes Fischer et Volker Schilmöller ; et surtout aux grands élèves qui ont rendu tangible le dynamisme et la diversité des écoles protestantes ainsi que leur engagement pour une coexistence confiante dans la musique commune.

 

*Traduction libre de l’allemand